Contactez-nous au :
(514) 507-1999
1-877-517-1999  courriel : info@imeris.ca


English

courtier hypothécaire

10 conseils pour réussir à trouver des aubaines

FAQ



10 conseils pour réussir à trouver des aubaines Comme rien n’est facile en affaires, et l’immobilier ne fait pas exception à la règle.

Les conseils vous sont présentés sans ordre de priorité. Gardez à l’esprit que c’est leur application dans l’ensemble qui fera en sorte d’augmenter vos chances de réussite de mettre la main sur la perle rare. Débutons sans plus tarder.

1. Agissez dès maintenant

Le moment idéal pour passer à l'action est « maintenant ». Rappelez-vous qu’une transaction immobilière est aussi bonne qu'on veut bien qu'elle le soit. À tous moments, des gens sont prêts à vendre et deviennent motivés à se départir de leur bien immobilier, pour une raison ou une autre. Pensons à un déménagement, une séparation, la retraite, des difficultés financières, etc. Ainsi, on peut faire de très bonnes transactions, rentables, en tout temps, en tout secteur, peu importe la période économique. « Focalisez vos recherches afin de trouver des vendeurs motivés ou encore des propriétés en détresse », nous précise Jean-Pierre Du Sault, accompagnateur autorisé au sein du Club d’investisseurs immobiliers du Québec.

2. Connaissance = pouvoir

« Connais-toi toi-même et connais ton secteur ». Devenez un roi ou une reine de telle ou telle ville, de tel ou tel quartier. Grâce à cette expertise, tous les secteurs pour investir sont bons. Déterminez ce qui vous convient le mieux. Est-ce d’investir dans les maisons, les condos, les plex, les chalets, l’immobilier commercial, etc.? Devenez expert d’un créneau en particulier. Que ce soit un projet neuf, à rénover ou à rafraîchir, un achat pour faire de la location courts séjours, une conversion en condos, des chambres étudiantes, etc. L'immobilier comporte plusieurs facettes et les meilleurs choix proviennent d'une bonne connaissance de soi et du secteur choisi. L’immobilier, c’est local. Ne vous dispersez pas trop.

3. Le financement, l’une des clés du succès

Connaissez à l’avance les règles de financement, les mises de fonds requises et les coûts reliés à une nouvelle acquisition - inspection, notaire, étude environnementale, etc. Sachez de quelle façon se finance ce que vous convoitez, ne serait-ce qu'un seul condo. Lorsqu’une aubaine se présente, il vous faut être rapide et il serait malheureux de perdre le « deal » à cause d’une mauvaise connaissance du fonctionnement du financement. Considérez les institutions financières comme des alliés qui vous permettront de vous enrichir. Entrez en relation avec un ou des directeurs de comptes bancaires et souvenez-vous que la chance est la rencontre de la préparation et de l'occasion.

4. Faites des offres, des offres et encore des offres

Présentez vos offres uniquement par écrit et ne négociez jamais de prix verbalement. Une offre écrite vaut de l'or et peut devenir instantanément très convaincante aux yeux du vendeur s’il est réellement motivé à vendre. Ne vous laissez pas impressionner par le prix de départ demandé. Face au vendeur, mettez de l'emphase sur vos qualités d'acheteur. Lorsque possible et applicable, une préqualification bancaire est un atout majeur. Un vendeur sera beaucoup plus enclin à accepter votre offre s’il constate que vous êtes en mesure de financer l’acquisition.

À l'opposé, ne tombez pas outrageusement en amour avec un projet en particulier. « Reconnaissez votre limite et le moment, s'il est à propos, de vous retirer d'une affaire en vous disant qu'une autre meilleure vous attend quelque part. Ce « walk-away power » est aussi très convaincant en négociation, si vous êtes réellement prêt à vous retirer de la transaction », mentionne M. Du Sault.

5. Le profit se fait à l’achat

Achetez toujours en bas du marché, peu importe l'endroit, le terrain ou le type d'immeuble. Qu'il soit à « flipper » ou à conserver, rien ne justifie de payer trop cher vos acquisitions, à moins bien sûr d’y déceler un potentiel inexploité réalisable à court terme. Négociez vos dossiers sur tous les aspects (secteur, rentabilité, condition de l'immeuble, marché, qualité de la clientèle, etc.) pour arriver à votre prix, celui de votre propre économie et ne vous fiez qu'à vous-même. Ne vous fiez pas aux courtiers ni aux banquiers. Encore moins aux vendeurs ni au beau-frère. Gardez à l’esprit que le prix demandé et/ou l'évaluation municipale ne sont pas toujours des références.

6. Une question d’attitude

Demeurez courtois et cultivez vos relations, qu'elles soient avec un courtier, un vendeur, un notaire, un banquier, etc. Une bonne réputation est un atout précieux. De plus, soyez reconnaissant et sachez le démontrer. Si un conseil provenant d'une relation d'affaires vous permet de gagner ou d'épargner beaucoup d'argent, par exemple : « As-tu pensé faire cela de telle façon dans la transaction, d'inclure ceci dans ton offre, de demander cela au vendeur, etc. » ? Démontrez de la gratitude. Cette émotion vous placera aussi dans un état d'être pour recevoir davantage.

7. Formez-vous adéquatement

Tenez-vous à jour et profitez de formations continues par des lectures inspirantes et instructives, des participations à des séminaires ou à des conférences. Diminuez vos heures de nouvelles à la télé ou de lecture de journaux, qui découragent la plupart du temps! Utilisez les réseaux sociaux à bon escient.

8. Avec qui partager ?

Choisissez votre environnement immédiat. Sachez garder certains de vos projets pour vous. Plusieurs personnes proches, consciemment ou non, chercheront à vous décourager dans vos projets immobiliers, souvent de peur d'être eux-mêmes confrontés à votre succès ou encore, pour vous transmettre leurs peurs et pour votre bien. Entourez-vous de personnes positives, qui réussissent et ne vivent pas dans la crainte. Ils seront véritablement heureux pour vous au lieu de vous envier. Si vous souhaitez à tout prix partager vos projets, choisissez votre public.

9. GoGoGo !

Le succès n'est pas le fruit du hasard et n'arrive pas sans effort. Gardez-vous actif, faites des visites, appelez des vendeurs et des courtiers, faites de la prospection, cherchez sans cesse. Mettez-vous dans l'action et n'attendez pas qu'une occasion vous tombe sous la main. Bannissez de votre discours la fameuse phrase : « En tout cas, si tu vois de quoi » ! Soyez celui ou celle qui « voit de quoi » sans attendre après qui que ce soit.

10. Changez de recette

Souvenez-vous que pour obtenir un autre gâteau dans la vie, il faut savoir changer de recette. « Continuer de faire ce que vous faites présentement entrainera les mêmes résultats, qu'ils soient heureux ou pas. Ainsi, organisez votre vie afin de faire de la place à ce qui compte vraiment. Il y a toujours une raison de ne pas faire mais les gagnants ne s'en soucient pas », précise M. Du Sault en terminant.

Contactez un courtier d'Imeris pour plus d'information

Lire l'article original




Retour à la liste des publications


desjardins hypothèque Home Trust hypothèque MCAP hypothèque Banque Nationale hypothèque
Banque Scotia hypothèque TD Canada Trust hypothèque Verico First Nationale
Banque Laurentienne Chip Programme de revenu résidentiel Industrielle Alliance Verico







Infolettre

Recevez notre infolettre avec plein d'informations utiles sur les hypothèques.