Contactez-nous au :
(514) 507-1999
1-877-517-1999  courriel : info@imeris.ca


English

courtier hypothécaire

Hypothèque à taux variable

Hypothèque à taux fixe ou hypothèque à taux variable, vous vous interrogez certainement sur le choix à privilégier. Il n’existe bien sûr pas de réponse toute faite : tout comme l’hypothèque à taux fixe, l’hypothèque à taux variable a ses avantages et ses inconvénients : en voici un petit résumé pour vous aider à savoir si l’hypothèque à taux variable est faite pour vous…

 

Comme son nom l’indique, l’hypothèque à taux variable n’est pas assujettie à un taux fixe pour toute la durée du terme. Le taux de l’emprunt peut en effet varier en fonction du marché… à la baisse ou à la hausse ! L’hypothèque à taux variable comporte donc une part de risque, puisqu’il est très difficile de pouvoir prévoir les évolutions à venir. À titre d’exemple, entre 2000 et 2010, le taux directeur de la Banque du Canada est allé de 0,25% à 6%. Pourtant, même dans ce contexte, l’hypothèque à taux variable peut rester intéressante. Tout dépend de la durée de l’emprunt et de son terme : si les deux tiers de l’emprunt ont été assujettis à un taux particulièrement bas, une hausse sur le reste du terme ne sera pas forcément significative au total.

 

L’hypothèque à taux variable présente en outre un avantage de taille : elle s’aligne sur les taux préférentiels que les banques proposent à leurs clients. Au moment de la signature de l’emprunt, les taux fixes sont toujours plus élevés que les taux variables, car la sécurité qu’ils offrent à l’emprunteur est consentie par l’organisme prêteur en échange d’une petite majoration du taux : en cas de hausse des taux, le prêteur bénéficie ainsi d’une petite marge de sécurité et est assuré de ne pas perdre trop d’argent… Pour l’hypothèque à taux variable, le risque est assumé par l’emprunteur tandis que la banque se contente de répercuter les variations de taux sur le montant emprunté.

 

En fonction des modalités fixées au moment de la mise en place de l’hypothèque à taux variable, le montant des mensualités peut être, ou non, soumis lui aussi aux variations du marché. Dans le premier cas, une baisse des taux engendrera une baisse du montant de la mensualité (ou, à l’inverse, une hausse de la mensualité si les taux augmentent). Dans le deuxième cas, l’hypothèque à taux variable sera remboursée par une mensualité fixe, et c’est la durée de l’emprunt qui oscillera en fonction de l’évolution des taux du marché.


« Retour à la liste des questions
desjardins hypothèque Home Trust hypothèque MCAP hypothèque Banque Nationale hypothèque
Banque Scotia hypothèque TD Canada Trust hypothèque Verico First Nationale
Banque Laurentienne Chip Programme de revenu résidentiel Industrielle Alliance Verico







Infolettre

Recevez notre infolettre avec plein d'informations utiles sur les hypothèques.